Plan Jeunes #1jeune1solution

Pour faire face aux conséquences économiques de la crise sanitaire, le gouvernement a annoncé dans son plan de relance, un volet dédié aux jeunes « #1jeune1solution », le 23 juillet 2020. Le plan Jeunes, accompagne les jeunes de 16 à 25 ans dans cette sortie de crise de la COVID 19. Une série de mesures ont été présentées, l’objectif étant de trouver une solution pour chaque jeune dès la rentrée.

  • Faciliter l’entrée des jeunes dans la vie professionnelle,
  • Orienter et former 200 000 jeunes vers les secteurs et métiers d’avenir,
  • Accompagner 300 000 jeunes éloignés de l’emploi en construisant des parcours d’insertion sur mesure.
vignette_relance_apprentissage_1200x630_3-.jpg

vignette_relance_apprentissage_1200x630_3-.jpg, by aguillausseau

Une prime pour les entreprises qui embauchent un apprenti

L’État a mis en place une aide exceptionnelle, le but étant d’encourager les entreprises à recruter des apprentis. Il s’agit d’une aide de 5 000 euros pour l’embauche d’un apprenti mineur et de 8 000 euros pour l’embauche d’un apprenti de plus de 18 ans. Cela concerne les contrats qui préparent un diplôme ou un titre de niveau master ou inférieur, signé entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021. Cette aide permet de couvrir 100% du salaire de l’apprenti de moins de 21 ans et 80% du salaire d’un apprenti de 21 à 25 ans révolus.

Quelles sont les entreprises concernées ?

Cette aide sera versée aux contrats signés entre le 1er juillet et le 28 février 2021 aux entreprises de moins de 250 salariés et aux entreprises de plus de 250 salariés à la condition qu’elles s’engagent à atteindre le seuil de contrats d’apprentissage ou de contrats de professionnalisation dans leur effectif de 2021, si ces conditions ne sont pas remplies, l’entreprise devra rembourser les sommes perçues.

Les modalités de versement

Pour obtenir cette prime, l’entreprise doit simplement compléter et envoyer le contrat d’apprentissage à son opérateur de compétences (OPCO) de référence. Une fois le dossier traité, l’aide sera ensuite versée mensuellement, avant le paiement du salaire de l’apprenti.

► Plus d’informations sur cette aide exceptionnelle ici :  https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/guide-relance-entreprise.pdf

L’aide à l’embauche des jeunes

Pour les entreprises qui hésitent à recruter, l’État met en place une compensation de charges de 4 000 euros pour tout jeune recruté entre août 2020 et janvier 2021.

Les entreprises concernées

Toutes les entreprises et associations peuvent bénéficier de cette aide, sans limite de taille, à l’exception des établissements publics administratifs, des établissements publics industriels et commerciaux et des sociétés d’économie mixte. Les particuliers employeurs ne sont pas éligibles.

Les conditions

Pour bénéficier de l’aide de 4 000  euros sur un an pour un salarié à temps plein, le salarié doit être maintenu au moins trois mois dans l’effectif de l’entreprise à compter de son embauche. Il doit être embauché entre le 1er août et le 31 janvier 2021, et avoir moins de 26 ans. Cela concerne les contrats en CDI, en CDI intérimaire ou en CDD pour une période d’au moins 3 mois. La rémunération doit être inférieure ou égale à deux fois le montant du SMIC. Et enfin, l’employeur ne doit pas avoir procédé à un licenciement économique sur le poste concerné depuis le 1er janvier 2020.

Il est important de noter que l’aide n’est pas cumulable avec une autre aide de l’État liée à l’insertion, l’accès ou le retour à l’emploi.

Les modalités

Les demandes d’aides devront être adressées à compter du 1er octobre 2020 à l’Agence de Services et de Paiement (ASP) via une plateforme de téléservice. Pour obtenir cette aide, l’employeur devra fournir la copie du contrat de travail, la copie de la carte d’identité de son représentant et la copie de la pièce d’d’identité du jeune. L’employeur a quatre mois pour faire sa demande, à compter de la date d’embauche.

Le versement

L’aide sera versée à l’entreprise à la fin de chaque trimestre, pendant un an au maximum, par l’ASP. À la fin de chaque trimestre, l’employeur devra fournir une attestation de présence du salarié pour pouvoir obtenir le versement de l’aide.

► Plus d’informations sur ce dépliant numérique : https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/depliant-aide-embauche.pdf

#1jeune1solution

vignette_relance_apprentissage_646x220_9.jpg

vignette_relance_apprentissage_646x220_9.jpg, by aguillausseau

 

Publié le : 
2 septembre 2020